Nos 5 conseils pour bien choisir son camping-car d’occasion

Choisir le véhicule le plus adapté pour son voyage relève parfois d’un brain storming à s’en faire mal au crâne ; camping-car, van, fourgon aménagé, 4×4 ? Les questions fourmillent et les réponses sont souvent noyées dans une masse d’informations. Mais ça y est, votre coeur balance pour le camping-car (Et comment ne pas être d’accord avec vous ?). Cet article vous livre nos 5 conseils pratiques pour bien choisir votre camping-car d’occasion. On vous parle d’expériences acquises au fil de recherches, de voyages avec Léon le Daron et de discussions.


Introduction : Le camping-car est-il vraiment la bonne idée ? – Oui


Le choix d’un camping-car d’occasion est presque fait, il ne reste plus qu’à trouver le bon. Pourtant, quelques doutes subsistes. Après tout, c’est quand même un camping-car… Dans l’imaginaire, il est conduit par votre oncle André et ne sort que pour passer l’été au camping municipal de la Lande. F-A-U-X ! Enfin, pas que. Le camping-car est aujourd’hui une véritable maison roulante, résistante et prête pour n’importe quelle aventure : L’Europe, l’Asie ou même l’Amérique. Croyez-moi.

Si vous ne doutez pas, passez directement à nos conseils pour bien choisir votre camping-car d’occasion. Sinon, lisez la suite.

Nous avons acheté Léon, notre camping-car Hymer J5 de 1988 il y a presque deux ans. Des regrets ? Est-ce qu’on aurait dû aménager notre fourgon ? Ou investir dans un 4×4 ? Non. Découvrez le cheminement de notre réflexion d’achat juste en bas. Un cheminement qui, j’en suis sûre, vous aiguillera dans vos questionnements.


Quel véhicule de voyage choisir : Pourquoi on a choisi un camping-car d’occasion


Si vous hésitez encore sur quel type de véhicule choisir comme futur compagnon de route, vous devez simplement vous poser 4 questions existentielles :
Quelle est la nature de votre projet ?
Quel est votre budget ?
Êtes vous disponible (pour un aménagement complet notamment) ?
Quel est votre besoin de confort ?

camping car VS camion amenage


1 – La nature de votre projet 


S’agit-il d’un voyage ? D’un voyage longue durée (+ 3 mois) ou un véhicule destiné à des sorties plus occasionnelles ? D’un voyage à itinéraire 4×4 ou d’une destination connue pour ses hors piste (Afrique ou Amérique du Sud par exemple) ? La nature de votre projet est-elle tout autre, investissez-vous dans une nouvelle maison (une tiny house sur roues) ? Ou est-ce un futur studio roulant ? Avez-vous plusieurs projet, votre véhicule doit-il être polyvalent ?

Si je me mets à votre place et que je réponds aux différentes questions posées, j’en arrive à la conclusion ci-dessous.

Notre projet est le suivant : Vivre une aventure dans une véritable maison roulante sur le long terme – Environ 2 ans. Nous n’avons pas pour objectif d’emprunter des sentiers 4×4. Pour le moment, il s’agit d’un voyage longue durée, mais peut-être la vanlife deviendra t-elle, plus tard, notre mode de vie. Enfin, nous aurons besoin de place, car nous aurons du matos photo à embarquer.

Vous l’aurez compris, à la lecture de ces lignes, le camping-car, le van et le fourgon aménagé restent dans la course. Le véhicule de type 4×4 n’est pas adapté à notre projet.


2 – La hauteur du budget


Concrètement, que vous permet d’acheter votre budget ? N’oubliez pas de réfléchir aux imprévus éventuels et aux améliorations que vous voulez apporter à votre futur véhicule, quel qu’il soit.

Si je me mets à votre place et que je réponds aux différentes questions posées, j’en arrive à la conclusion ci-dessous.

Notre budget est de : MOINS DE 10.000€
Ces 10.000€, investis à deux, doivent comprendre : L’achat du véhicul + les éventuels aménagements + travaux et améliorations supplémentaires. Notamment, notre volonté d’installer au minimum des panneaux solaires (1100€ sans pose), des suspensions pneumatiques (460€ sans pose), une isolation phonique du moteur (100€) et bien sûr d’arranger notre futur véhicule à notre goût.

Si mes calculs sont bons : Je dispose d’environ 8000€ de budget pour acheter mon véhicule. Or, comme nous le disions, il y aura des imprévus plus ou moins coûteux (et il y en a eu !). Comptons 1000€ d’imprévus et de bricoles à aménager (nouveau rideaux, nouveau sol, peinture etc). Je dispose finalement de 7000€ de budget.
À ce tarif là, impossible d’acheter du neuf : Ça c’est une évidence. Quasi impossible d’acheter un fourgon déjà aménagé (même d’occasion !) à moins de 7000€. Il me reste les options de camping-car, de van et de fourgon vide à aménager.

© desfenetressurlemonde ©ivanco_travels © vanlifegoeson


3 – Votre disponibilité


La troisième question existentielle porte sur la disponibilité. Votre disponibilité. Disposez-vous d’assez de temps devant vous pour aménager votre fourgon de A à Z ? Avez-vous une limite de temps avant votre prochain départ ?

Si je me mets à votre place et que je réponds aux différentes questions posées, j’en arrive à la conclusion ci-dessous.

Nous ne sommes pas assez disponibles pour aménager notre propre fourgon. À notre retour de 6 mois d’Asie en sac à dos, nous étions fixés la limite d’un an afin d’économiser et de repartir voyager. De plus, notre petit studio en ville et nos nombreuses heures de travail accumulées (bah oui, il faut des sous pour voyager !) ne nous permettaient pas d’envisager l’aménagement complet d’un fourgon.

Il ne nous restait donc que deux options : Le camping-car ou le van.


4 – Votre besoin de confort


Êtes-vous grand ? La question peut paraître bête hein ? On est d’accord. Mais sachez par exemple que dans la majeur partie des vans, vous ne pourrez pas vous lever. Le fait de ne pas tenir debout est-il quelque chose de contraignant ? Avez-vous besoin d’un réel espace intérieur ? Du confort d’une salle de bain (douche + WC) ? D’une cuisine intérieure ? Avez-vous besoin de plusieurs couchages ?

Si je me mets à votre place et que je réponds aux différentes questions posées, j’en arrive à la conclusion ci-dessous.

Oui, nous avons besoin de confort. En voyageant en couple et sur la longue durée, le besoin d’un espace habitable minimum m’est primordial.
Nous aurons, qui plus est, à traverser au cours de ce voyage l’été aussi bien que l’hiver, le soleil aussi bien que la pluie. Dès lors, opter dès pour un véhicule « spacieux », c’est aussi s’assurer une issue de secours confortable en cas de mauvais temps. Ensuite, je veux une salle de bain. Ouais j’ai dis je veux et pas j’aimerais et alors ? Même si on privilégie dès que possible les douches et les commissions en pleine nature, je veux avoir le choix de pouvoir pisser chez moi en à 3h du mat’ quand il fait 5 degrés. Enfin, faire le choix d’un véhicule plus confortable implique forcément un véhicule plus grand et donc, avec plus de possibilité de rangement. À nouveau, si le but reste un voyage simple et minimaliste, nous aurons l’occasion d’embarquer avec nous tout notre matériel photo, en plus de tout le reste. Et puis, si je dois y vivre plus longtemps que le temps d’un voyage… sait-on jamais.

C’est signé : Notre futur véhicule de voyage sera un camping-car !

_____

Rappelez vous : Bien choisir son véhicule, c’est en définitive faire le choix d’un véhicule qui s’adapte le mieux à vous, à vos besoins et à votre voyage ! Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaire ou en message privé, rien ne vaut de discuter.


Si les réponses aux 4 questions existentielles vous ont conduites à la conclusion d’un camping-car mais que vous hésitez encore lisez la suite. Sinon, passez directement à nos conseils pour bien choisir votre camping-car d’occasion.

_____

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un camping-car d’occasion ?


(En essayant d’être la plus objective possible) Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif des avantages et des inconvénients qu’il y a à voyager en camping-car. (Oui… j’ai justifié la colonne « inconvénients »…).  

Les avantages Les inconvénients
Un espace intérieur plus important. On peut se tenir debout, marcher et même faire son sport ! Le camping-car est de prime abord plus imposant donc : – plus de visible – et parfois, plus difficile à parquer. Cela étant, nous avons choisi un modèle de 5,30m, ce qui est bien souvent moins long que la plupart des véhicules aménagés
Le confort intra-muros : toilette, douche, eau chaude, kitchenette intérieur, chauffage)La limitation de hauteur. En pratique, cela vous empêchera uniquement l’accès à quelques grandes surfaces et à quelques parkings. 
La possibilité de stocker plus de matériels, d’équipements (professionnels, photos, vidéos)Plus de panne à prévoir au niveau de la cellule. Dès lors qu’il y a plus d’équipements, il y aura plus de pannes possibles
Gain d’autonomie, notamment en eau et électricitéSa lenteur relative (selon si votre camping-car dispose d’un turbo)
Gain de confort en cas de mauvais temps = liberté de voyager dans tous les pays, en toutes saisons et en toutes météos ! Une conduite légèrement plus pénible sur le long terme
Sentiment d’avoir un véritable chez soi. Vous pourrez même vous permettre de rajouter des cadres, des fleurs et autres décorations, d’y mettre un peu de couleur, un peu plus de vous ! 


Nos conseils pour bien choisir votre camping-car d’occasion


Ça y est, vous êtes certain de votre choix. Bientôt, vous investirez dans un camping-car. Mais comment choisir le bon ? Comment ne pas se tromper ? Où chercher ? Quel modèle et quelle marque choisir ? Combien ça coûte ? Est-ce une arnaque ? À qui faire confiance ?


1 – Où trouver son camping-car d’occasion ?

camping car vue montgolfière Cappadoce Turquie


LE BON COIN – Rubrique Caravaning pour les français.
(Le petit bazar, Joomil, Kijiji chez nos amis belges, suisses et québécois)

MARKET PLACE

LES GROUPES DE VENTE DE CAMPING-CAR/VAN/FOURGON AMÉNAGÉ SUR FACEBOOK
Les groupes de Camping-car occasion sans frais et Camping-car à vendre par exemple.


Zoom sur le bon coin


3 critères de recherches


Faisons un zoom sur le site de petites annonces leboncoin, parce qu’en pratique c’est sûrement là que vous trouverez votre futur camping-car d’occasion !
Notre propre expérience nous a amené à 3 critères de recherches essentiels :
1 – Le prix, compris entre 5000€ et 8000€ (Tout dépend de votre budget !)
2 – Moins de 200.000 km au compteur du véhicule
3 – Étanchéité du véhicule + Bon état du frigo, du chauffeur et du boiler (Éléments qui coûte très chers à réparer/remplacer)


Une localisation large


Si vous voulez être certain de trouver le camping-car d’occasion de vos rêves, ne vous limitez pas à chercher dans votre région ou dans une région particulière : Cherchez dans toute la France. N’hésitez pas également à étendre vos recherches dans les pays voisins.


2 – Quel juste prix pour un camping-car d’occasion ?


C’est LA grand question : le PRIX – Combien coûte un camping-car d’occasion ? Combien dois-je dépenser ? Est-ce que je me fais arnaquer ?

Un seul conseil utile : Chercher. Scruter les différentes annonces sur différents sites. ComparerObserver.

S’il n’existe pas de formule magique pour trouver le bon véhicule au juste prix, sachez qu’entre 5000 et 10.000€, vous trouvez facilement de bons campings-car d’occasions.
Le prix dépendra également de plusieurs facteurs ; de l’ancienneté du véhicule, de son nombre de kilomètre, de sa marque notamment. Un mercedes, réputé comme plus fiable, sera par exemple à un prix plus élevé qu’un modèle Peugeot, sauf s’il a le double de kilomètre au compteur !


Notre expérience ! 👇🏼

Après deux mois de recherches, nous sommes tombés sur un Peugeot J5 Hymer de 1988 – Prix : 6250€ – Kilomètres = 135.000 – Etanchéité et équipement de la cellule* : Impeccables – Absence de direction assistée et de turbo – Etat général de la cellule : Très bien entretenu – Distance d’achat : Nice 👉🏼Agen = 700 km.
Quelques échanges et une petite négociation plus tard, nous partions en bus de nuit direction la ville des pruneaux.
Affaire conclue. 


Demandez notre avis !

Une bonne affaire se trouve à coup de volonté, de patience et de recherches ! Ne paniquez pas et ne perdez pas espoir. Si vous avez le moindre doute concernant une annonce de camping-car d’occasion, n’hésitez pas à nous faire part de vos doutes en commentaire ou en privé, on fera le nécessaire pour vous aider dans votre quête !


3 – Quel modèle choisir : Modèle porteur, cellule et silhouette


Si nous parlions du prix comme LA question qui préoccupe les esprits, le choix du modèle est l’interrogation qui arrive certainement en seconde position. Afin de choisir au mieux votre camping-car d’occasion, je vous conseille de fonctionner en deux étapes : 1) Le choix du châssis et de la cellule et 2) Le choix d’une silhouette.


Étape 1  Le choix du modèle porteur (châssis) et de la cellule

camping car hymer extérieur
Cellule Hymer sur châssis Peugeot de marque J5 – Année 1988


Dès lors que vous aurez déterminé votre budget, ce sont les offres qui détermineront quels modèles vous pourrez ou vous ne pourrez pas envisager. Et oui, autrement nous serions tous ensemble dans un camping-car luxe dernier cri à siroter des cocktails au bord d’une plage de sable fins.


En dessous de la barre des 10.000€, (et c’est souvent l’enveloppe dont un nouvel acheteur d’occasion dispose), vous trouverez majoritairement des modèles antérieur aux années 2000. Pas de panique, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes, enfin un truc comme ça. 

Préférez les cellules* moyennes/hautes gammes

▶︎ HYMER (Comme chez Léon le Daron)

▶︎ RAPIDO

▶︎ BUSTENER

▶︎ FRANKIA


Préférer les modèles porteurs (châssis) :

▶︎ MERCEDES

▶︎ PEUGEOT (J5)

▶︎ CITROEN (C25)

▶︎ FIAT DUCATO

Ces différents modèles sont fiables, et connu pour leur durabilité dans le temps (au moins 400.000 km). Dans le milieu, on appelle ces vieilles mécaniques des « machine de guerre » et croyez-moi, ça n’est pas pour rien !


Étape 2 – Les différents types de camping-car (intégral, profilé ou capucine) : Le choix d’une silhouette


Pour bien choisir votre camping-car d’occasion, procédez par étape. Tombez d’abord amoureux d’une marque en particulier (Hymer, Rapido ou Frankia), puis d’un modèle (Mercedes, Peugeot ou Fiat), et enfin, d’un esthétique.


Camping-car intégral, profilé ou capucine ?


Est-ce que l’esthétique et la praticité de la capucine vous plaît ? Penchez-vous pour un modèle profilé ? Ou plutôt pour un modèle intégral ?

Pour en savoir un peu plus sur les différentes formes esthétiques que peut revêtir un camping-car, profilé, intégral ou de type capucine, je vous invite à jeter un oeil à l’article du Monde du Camping-car.
Pour faire simple : L’intégral est un véhicule entièrement carrossé (aucune distinction entre la cabine* et la cellule) alors que le véhicule profilé conserve une partie cabine à laquelle on a ajouté une cellule. Quand au camping-car de type capucine, est reconnaissable à sa casquette qui s’avance au dessus de la cabine.

Vos envies affineront naturellement vos recherches : Préférez-vous un salon en U ? Un lit pavillon (au dessus du siège conducteur) ? Plusieurs portes d’entrées ? Des fenêtres coulissantes ?


4 – Le carnet d’entretien du véhicule comme choix final


Lors de notre achat, nous avons eu un véritable coup de cœur pour le design vintage et la version intégrale du Hymer. Il ne restait plus qu’à choisir le meilleur de tous dans sa catégorie, celui avec le carnet d’entretien le plus optimal.

Le camping-car d’occasion avec :

▶︎ Le moins de réparation à prévoir (notamment le frigo, le chauffage et le boileur au niveau de la partie cellule et toute la partie moteur et boîte de vitesse qui demande un travail mécanique important et donc onéreux)

▶︎ Le moins de kilomètre au compteur

▶︎ Étanchéité aux normes – un point clef à vérifier lors de votre visite avant achat ! Retrouver nos 14 points à vérifier lors de votre rendez-vous avec le vendeur juste ici.

▶︎ Les pièces les plus récemment changées (la courroie de distribution notamment à changer tous les 100.000/120.000 km environ)

▶︎ État global de la cellule, l’espace de vie du camping-car (sièges, coussins, tableau de bord, usure du mobilier)

▶︎ La validités du contrôle technique


Tout ceci, en fonction d’un critère essentiel : LES ANNONCES.
Les petites annonces doivent vous inspirer confiance selon les détails qu’elles mentionnent, la rédaction, le prix conforme et les justificatifs apportés.


5 – Puis-je faire confiance à un particulier ? Comment être sûr de ne pas me faire arnaquer ?


À ce stade, vous devriez avoir sélectionné deux ou trois annonces. Elles vous inspirent, sont cohérentes avec la réalité du marché et votre futur bolide correspond à vos besoins et à la nature de votre projet. Il reste le moment fatidique mais primordial de la prise de contact par téléphone. Si un premier contact écrit reste nécessaire, c’est bien l’échange de vive voix qui infirmera ou confirmera votre choix, tout au moins celui de vous déplacer jusqu’au lieu de la vente.

Un mot : le FEELING ! Ok, peut-être deuxCOMMUNICATION.

On sent ou non l’interlocuteur au bout du fil d’entrée de jeux. On laisse sa timidité et sa gène de côté et on confirme les points suivants :
Le bon état du véhicule
Le prix
Les kilomètres
– Le bon fonctionnement de la cellule, de l’électronique et de la partie moteur du véhicule
L’usage personnel que le vendeur avait du véhicule (Est-ce qu’il a déjà fait deux tours du Monde avec ou est-ce qu’il s’en servait deux fois par an ?)
– La raison de la vente
– Les problèmes rencontrés, les solutions apportées
– Les travaux à prévoir


Votre interlocuteur doit jouer franc-jeu et prendre le temps de répondre à vos questions le plus honnêtement possible.

panneau attention

Il y a toujours un petit quelque chose qui ne va pas sur ce genre de vieux véhicule. Alors, si le propriétaire vous dit qu’ »il est impeccable » et qu’il n’y a rien à signaler, poussez-le à avouer car il y a forcément un petit détail qu’il oublie !


À la fin de l’appel, vous saurez si oui ou non, vous pouvez avoir confiance en votre vendeur.  


Notre expérience ! 👇🏼

Lors de notre propre achat, nous étions une dizaine sur le coup. Mais le propriétaire, un charmant retraité, nous a fait confiance (et c’était réciproque !) Notre instinct et notre ressenti nous disaient de foncer. Nous lui avons apporté les preuves financières (screen de nos comptes en banque). Puis, nous avons échangé nos cartes d’identités par mail et après plusieurs appels, effectué un acompte de 250€ sur les 6000€ demandés. Le week-end d’après, on prenait le café sur sa terrasse, notre futur Léon juste à côté.


Ça y est : Vous avez désormais toutes les cartes en main pour bien choisir votre futur compagnon de voyage, votre futur camping-car ! Pensez maintenant à imprimer notre checklist de vérification avant achat ! Si vous avez la moindre question ou même, si cet article vous a été utile dans vos recherches n’hésitez pas à nous le faire savoir en commentaire !

Alors, à bientôt sur les routes ? 🚌

4 Comments

  • Alex Tarin Pictures

    26 juin 2020 at 14h55

    Hello ! Merci pour vos conseils, que ce soit ici ou sur insta, ça nous a grave aidés à choisir notre CC, en plus de nous motiver bien bien fort ! J’espère qu’on se croisera bientôt sur les routes !
    Alex

    Répondre
  • Ayl

    9 mars 2020 at 20h21

    Vraiment top cet article ! Je réfléchis depuis longtemps à me lancer dans cette aventure et je dois dire que quand on s’y connait pas des masses on a un peu l’impression de nager dans la m… la bouche ouverte ! (désolé pour l’image) Mais là vous répondez à énormément de questions qui me trottaient dans la tête et je suis beaucoup plus en confiance avec cette idée du camping-car. En tout cas, sachez que si ma copine et moi on se lance dans cette aventure c’est parce que VOUS nous aurez bien conseillé et rassuré ! Alors merci !

    Répondre
    • Liveyouradventure - Camille

      25 mars 2020 at 10h32

      Waouh, merci beaucoup pour cet adorable message ! Ça fait très plaisir et on est ravis que ça puisse vous aider dans vos recherches. Je vois totalement ce que tu veux dire par nager dans la m… On était dans le même cas au début ! Et puis, tout s’apprend (mais c’est toujours bien d’avoir un coup de pouce). N’hésitez pas si vous avez la moindre interrogation (doute sur une annonce, questions pratiques ou techniques), on essaiera de vous aider autant que possible ! Bisous à vous et j’espère à bientôt sur les routes !

      Répondre

Laisser un commentaire