VAN, CAMPING-CAR, 4×4, FOURGON AMÉNAGÉ ? 4 ÉTAPES POUR TROUVER QUEL VÉHICULE DE VOYAGE EST FAIT POUR VOUS !

Par Camille Hubert
Quel véhicule de voyage choisir ?

Choisir le véhicule le plus adapté à son voyage relève parfois d’un brain storming à s’en faire mal au crâne ; van, camping-car, 4×4, 4×4 cellule, fourgon aménagé… lequel choisir ? Le choix est cornélien et, entre nous, quelque peu terrifiant… après tout, on ne parle pas d’une baguette de pain complète ou aux céréales, mais du véhicule qui vous accompagnera dans vos prochaines aventures. Parce ce qu’il y a 3 ans nous étions à votre place, noyés sous une masse d’informations, on a décidé aujourd’hui de se servir de nos différentes expériences pour vous accompagner pas à pas dans l’achat de votre futur véhicule. Dans cet article, on vous guide en 4 étapes (très simples) pour trouver quel véhicule de voyage est fait pour VOUS – L’AVENTURE EST IMMINENTE !


4 ÉTAPES POUR CHOISIR VOTRE VÉHICULE DE VOYAGE

En définitive, choisir le bon véhicule, c’est choisir le véhicule qui s’adapte le mieux à VOUS, à VOS besoins et à VOTRE voyage. Alors, dans cet article, on vous a concocté une liste de 4 questions existentielles à vous poser avant l’achat. À la manière d’un entonnoir, une fois que vous aurez répondu à ces 4 questions, vous serez certain de faire le bon choix et d’acheter le véhicule fait pour vous.

Et comme rien ne vaut un cas concret, j’appliquerai chaque étape à notre propre réflexion. À la fin de cet article, vous comprendrez pourquoi, il y a 3 ans, nous avons décidé d’acheter Léon, un camping-car hymer B534 peugeot J5.
Et vous, quel sera le véhicule de voyage fait pour vous ?


#1 – Quelle est la nature de votre projet ?

La première étape de votre réflexion doit porter sur la nature de votre projet. En d’autres termes : quelle utilité aura votre futur véhicule ?
– S’agit-il d’un projet de voyage ?
Quel type de voyage envisagez-vous ; voyage de courte durée, ou de longue durée (plus de 3 mois) ? Ou, votre futur véhicule est plutôt destiné à des sorties occasionnelles (week-end, vacances) ?
– Vos envies de voyages sont-elles définies ?
Est-ce que vous vous projetez sur un voyage à itinéraires 4×4 ou, dans une destination connue pour ses hors piste (sur le continent africain ou sur les steps de l’Asie centrale par exemple) ? Vous projetez-vous plutôt en Europe ?
– L’investissement dans votre futur véhicule dépasse t-il la notion de voyage ? Est-ce l’achat d’une future maison sur roues (tiny house) ? D’un studio ?
Avez-vous plusieurs projets en tête ? Votre véhicule doit-il être polyvalent ?

Cas pratique

Que de questions hein ? Je vous avais dit que rien ne valait un cas pratique. Lecteurs face à ces premières lignes, voici quel serait notre cheminement, quelle serait la conclusion de cette première étape « quelle est la nature de mon projet » :

En 2018, nous souhaitions vivre une aventure en véhicule sur le long terme, pour deux ans au minimum (mais peut-être la vanlife deviendrait t-elle notre mode de vie… 🙄). Nous n’avions pas pour objectif d’emprunter des sentiers 4×4 – nous projetions de rejoindre la Mongolie en passant par l’Europe de l’est, puis la Turquie, la Géorgie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan (ferry) et la Russie (oui, même sans véhicule 4×4 c’est possible !). Enfin, il était certain que nous aurions besoin de place, car nous avions pas mal de matos à embarquer et notamment photo et vidéo, l’idée d’un véhicule polyvalent commençait déjà à pointer le bout de son nez.

CQFD : vous l’aurez compris, à la lecture de ces lignes, le camping-car, le van, le fourgon aménagé et le 4×4 cellule restent dans la course de notre réflexion. À ce jour, le véhicule de type 4×4 n’est pas adapté à la nature de notre projet… mais qui sait, un jour ?


#2 – Quel est votre budget ?

La deuxième étape de votre réflexion doit porter sur le budget.
Pour être clair : que vous permet d’acheter votre budget ? Attention – n’oubliez pas également de réfléchir aux imprévus éventuels et aux améliorations que vous voulez apporter à votre futur véhicule de voyage (par exemple : l’installation de panneaux solaires, de rideaux occultants, changements mécaniques, repeinte).

Cas pratique

En 2018, notre budget était de : MOINS DE 10.000€

Ces 10.000€, investis à deux, devait comprendre : – l’achat du véhicule + les éventuels aménagements + travaux et améliorations supplémentaires. Notamment, notre volonté d’installer au minimum des panneaux solaires (1100€ sans pose), des suspensions pneumatiques (460€ sans pose), une isolation phonique du moteur (100€) et bien sûr, d’arranger ce futur véhicule à notre goût.

Si mes calculs sont bons : je dispose d’environ 8000€ de budget pour acheter mon véhicule (les 10.000€ de départ – 2000€ (environ) d’installations et de changements sur le véhicule). Or, comme nous le disions, il y aura des imprévus, plus ou moins coûteux (et il y en a eu !). Comptons donc 1000€ d’imprévus et de bricoles à aménager (installation de rideaux occultants, d’un sol plus léger, rafraîchissement de la salle de bain, installation de nouveaux rangements etc.).
Je dispose finalement de 7000€ de budget.

CQFD : en évaluant avec plus ou moins de précision le budget dont je dispose pour l’achat de mon futur véhicule de voyage (soit 7000€), je sais déjà qu’acheter du neuf est impossible. Qu’investir dans un 4×4 cellule ou un fourgon déjà aménagé sera également (très) compliqué. Pour vous donner une idée, un bon 4×4 cellule (de type Toyota, Mitsubishi ou Nissan) coûte environ 35.000€, même d’occasion…
À ce stade, il nous restait les options de camping-car, de van ou de fourgon vide à aménager comme futur véhicule de voyage.

Vous avez du mal à économiser pour voyager (ou pour tout autre projet) ? 💸
Rendez-vous sur notre article dédié à ce sujet : on vous livre 10 vrais conseils utiles pour épargner et atteindre vos objectifs – Ça se passe juste ici !


#3 – Êtes-vous disponible ?

Pas pour aller boire en verre hein ?
Nous arrivons à la troisième étape de notre réflexion en entonnoir et déjà, vous devriez commencer à y voir plus clair. La troisième question existentielle porte sur la disponibilité. VOTRE disponibilité.
– Avez-vous assez de temps devant vous pour aménager votre fourgon de A à Z ? Ou, au contraire, votre emploi du temps est-il surchargé et ne vous permet pas de vous dégager de temps ?
– Disposez-vous d’un espace de stockage, d’un espace pour effectuer des travaux ?

Cas pratique

À l’époque de l’achat de notre véhicule, nous n’étions pas assez disponibles, pas assez pour aménager notre propre fourgon. À notre retour de 6 mois d’Asie en sac à dos, nous nous étions fixés la limite d’un an afin d’économiser et de repartir voyager au plus vite, nous travaillions sans compter les heures, accumulant parfois plusieurs jobs pour économiser plus et plus vite ! Et puis, notre petit studio en ville sans garage ni place de parking ne nous permettaient pas de stocker et d’aménager un fourgon dans son entièreté.

@desfenetressurlemonde

CQFD : au vue de notre situation personnelle de l’époque, l’aménagement d’un fourgon n’était pas envisageable. Il ne nous restait donc que deux options : investir dans un van ou un camping-car.


#4 – Quel est votre besoin de confort ?

Bizarre comme question… Vous avez dit bizarre ? Pourtant, cette quatrième et dernière étape de réflexion est primordiale. Dans quelques lignes, vous saurez quel type de véhicule de voyage VOUS correspond. C’est parti !
– Êtes-vous grand ? Oui, la question ressemble plus à un test dans un magasine qu’autre chose, on est d’accord. Pourtant, vous devez savoir que dans la majeur partie des vans par exemple, vous ne pourrez pas vous lever. Alors, si vous êtes grand, le fait de ne pas pouvoir vous tenir debout est-il quelque chose de rédhibitoire ou non ?
Avez-vous besoin d’un réel espace intérieur ? Ou, vous projetez-vous à l’extérieur, en pleine nature, la majeur parti du temps de votre voyage ? De la même façon, avez-vous besoin du confort d’une salle de bain (douche + WC) et d’une cuisine intérieure ? Ou, votre future destination voyage vous permettra de vous servir de la nature comme deuxième maison ?
– Aurez-vous besoin de plusieurs couchages ?

Cas pratique

Cette dernière étape a été le sujet de nombreux débats entre Thomas et moi. Et puis, nous sommes arrivés à la conclusion que : oui, nous aurions besoin de confort.

En voyageant en couple et sur le long terme, le besoin d’un espace intérieur habitable minimum nous était primordial. Nous aurions, qui plus est, à traverser au cours de ce voyage l’été aussi bien que l’hiver, le soleil aussi bien que la pluie. Dès lors, opter dès pour un véhicule « spacieux », c’est aussi s’assurer une issue de secours confortable en cas de mauvais temps

Je voulais aussi une salle de bain. Ouais j’ai dis je veux et pas j’aimerais et alors ? Même si on privilégiera dès que possible les douches et les commissions en pleine nature, je veux avoir le choix de pouvoir pisser chez moi en à 3h du mat’ quand il fait 5 degrés.

Enfin, faire le choix d’un véhicule plus confortable, un peu plus grand et donc, avec plus de possibilité de rangement nous permettra d’embarquer avec nous tout notre matériel photo et vidéo (de la boîte à lumière au kit d’éclairage en passant par le drone et les appareils photos). À
l’époque, nous savions déjà que ce voyage en van durerait plus longtemps que prévu et que, notre véhicule deviendrait plus qu’un véhicule mais bientôt, notre maison et notre studio photo.


CQFD : c’est signé… après ces 4 étapes de réfléxion, le véhicule qui nous correspond le mieux ne pouvait être qu’un camping-car. Alors nous avons choisir Léon, un camping-car hymer B534 peugeot J5 ☺️

Vous êtes arrivés à la même conclusion que nous ?
Découvrez dans notre article dédié à ce sujet Comment bien choisir son camping-car d’occasion ! (quel modèle, à quel kilomètre et à quel prix…)

___________

Et vous, quel véhicule est fait pour vous ?
Dites-le nous !
Et puis, dans le cas où vous auriez encore du mal à faire un choix, n’hésitez pas à nous écrire, le mieux pour bien choisir son véhicule de voyage reste encore d’en discuter ! 👇🏼



0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi !

Laisser un commentaire