ville srilanka tul tuk

Louer son tuk-tuk au Sri Lanka : Infos pratiques, budget et conseils

Nos années de voyage nous auront appris une chose : Nous n’avons jamais été aussi heureux que lorsque nous sommes notre propre chauffeur. A ce moment-là, l’aventure se décuple et avec elle, un sentiment de liberté indescriptible né. Pour notre deuxième fois au Sri Lanka, nous louerons un tuk-tuk. Si depuis des années, cet engin à trois roues nous fait de l’œil, cette fois, c’est notre tour ! Découvrez dans cet article tous nos conseils pour louer son tuk-tuk au Sri Lanka et vivre une aventure hors du commun.

– Découvrir le Sri Lanka hors des sentiers battus en louant son tuk-tuk


Voyager c’est bien, vivre une aventure c’est mieux. 

En louant votre tuk-tuk au Sri Lanka, vous aurez l’occasion de découvrir un pays comme vous ne l’avez jamais vu : À bord d’un véhicule local dont vous êtes le chauffeur. Préparez-vous à vivre une aventure hors du commun ! Les regards bienveillants des sri lankais seront braqués sur vous ; leur étonnement mêlé à une sorte de fierté amusés les poussera à engager la conversation et à vous renseigner alors même que vous n’en aviez pas besoin. À vous les échanges affectueux à la pompe à essence, au feu rouge et devant les bouis-bouis.

Visiter le Sri Lanka en tuk-tuk sera aussi l’occasion d’emprunter des chemins que les bus, les trains ou les taxi n’auraient jamais traversés ! Ça y est, vous êtes dans le Sri Lanka hors des sentiers battus. Vous pourrez vous perdre dans des villages qui n’apparaissent même pas sur la carte et faire des rencontres que vous n’auriez jamais soupçonné.

N’oubliez pas qu’être son propre chauffeur c’est aussi (et surtout ?) être libre. Libre de démarrer ou de terminer votre journée quand bon vous semble, d’aller au meilleur resto de la ville sans vous préoccuper de la distance ou encore, de vous déplacer de spots en spots de surf et de vivre un surf trip sans précédent.

tuk tuk srilanka


Où louer son tuk-tuk au Sri Lanka ?


La rumeur court qu’on peut louer son tuk-tuk à un particulier qu’on trouve dans la rue. Mais pour d’évidentes raisons de sécurité et de praticité, je ne vous le conseille pas (Aucune assurance. Ni en cas de panne, ni en cas d’accident). Vous pourrez également louer votre futur bolide dans le Sud-ouest du pays, mais croyez-moi les prix seront exorbitants, passant du simple au triple. 

Negombo : The place to be


C’est sans hésiter à Negombo que vous devez vous rendrez pour louer votre tuk-tuk au Sri Lanka ! Depuis l’aéroport international de Colombo (qui est en fait à Negombo) rejoignez facilement la ville en bus, en tuk-tuk ou en taxi.

Tout se passe dans rue de Lewis Place, c’est ici que vous êtes certain de trouver votre bonheur.

Pick and Go, Alma Tours, TS Tours, Stanley Tours, Julian Tours, Ocean View Tours ; les agences qui proposent la location de tuk-tuk ne manquent pas ! Ici, la concurrence fait rage. Ce sera à celui qui vous fera la meilleure offre (voire la section « budget » et « quelle agence choisir ? »).

De quels documents ai-je besoin pour louer mon tuk-tuk au Sri Lanka ?


Notez que pour conduire votre tuk-tuk en toute légalité, vous aurez besoin d’un permis de conduire sri lankais (il s’agit, en fait, de la traduction de votre permis international en cingalais).
L’agence de location par laquelle vous passerez se charge de se rendre au bureau de l’Association Automobile de Ceylon à Colombo et d’effectuer les démarches administratives nécessaires. Vous pourrez aussi vous y rendre par vous même. Plus d’infos juste ici.

Pour louer votre tuk-tuk au Sri Lanka, vous aurez donc besoin de trois choses :

  • 1 photo d’identité du ou des futurs conducteurs
  • Le permis international du ou des futurs conducteurs
    Attention, pensez à faire la demande bien avant de partir au Sri Lanka. La procédure est gratuite mais peut prendre quelques mois. Plus d’infos juste ici.
  • Du liquide (et oui, il va vous falloir du cash !)
    Vous aurez notamment une caution d’environ 100€ à déposer


Ça y est, à vous le permis sri lankais ✌🏼


– Budget : Combien ça coûte de louer son tuk-tuk au Sri Lanka ?


Le prix de la location

  • 10€/ jour – négociable jusqu’à 8€ si vous le prenez au moins deux semaines. 
  • 35€ de permis sri lankais
    (25$ si vous effectuez les démarches administratives vous-même)
  • 50€ d’assurance tuk-tuk obligatoire et valable un mois
  • Caution = 100€ (restituée à la fin)


Le prix de l’essence

Lorsque nous étions au Sri Lanka en janvier et février 2020, le prix de l’essence était de 1000 roupies (soit 5€) pour un plein d’essence à ras bord. Sachant qu’avec un plein, un tuk-tuk fait entre 150 et 200 km, le budget essence est dérisoire.

200 km = 5€


Le prix des réparations

Comme avec n’importe quel véhicule, il est possible que votre tuk-tuk tombe en panne ou rencontre un problème mécanique. Les risques de l’aventure. Pas de panique !

L’assurance que vous avez contracté avec l’agence de location couvre les pannes et les difficultés mécaniques éventuelles.
Voici ce que vous devez faire, outre ne pas paniquer car au Sri Lanka, personne ne vous laissera jamais en difficulté, vous rejoindrez très facilement le mécano le plus proche :
1 – Avant toutes réparations, appelez votre loueur pour qu’il négocie le juste prix avec le garagiste.
2 – Demandez une facture du montant des réparations et gardez la précieusement.
3 – Une fois votre périple terminé, présentez les différentes factures à votre loueur, il vous remboursera tous les frais que vous avez avancé.


Et si mon tuk-tuk est irréparable ?

Si votre tuk-tuk est irréparable, les agences de location s’engagent généralement à vous le changer en moins de 10h, peu importe où vous êtes !
N’hésitez pas à aborder le sujet directement avec votre loueur lors de la location.


Et si j’ai un accident ?

Idem, l’assurance contractée est censé être tout risque, vous ne devriez pas avoir à dépenser un euro. À nouveau, discutez-en sérieusement avec votre loueur et soyez certain de ce que couvre l’assurance.


– A quelle agence faire confiance pour louer mon tuk-tuk au Sri Lanka ?


Vous l’aurez compris, dans la rue de Lewis Place, il existe plus d’une dizaine d’agences de location, toutes prêtes à vous louer leur plus beau bolide. Malgré la concurrence, toutes pratiquent environ les mêmes prix.
Alors quelle agence choisir ?

L’Agence Alma Tours

Une règle lorsque vous voyagez : Faîtes confiance intelligemment à votre instinct. C’est à Alma Tours, l’agence d’Anton Fernando que notre instinct a fait confiance (à notre instinct et aux dizaines de retours positifs lus et entendus un peu partout).

Derrière cette consonance espagnole se cache un business man qui a tout compris : Logique, pratique et efficace, louer son tuk-tuk n’a jamais été aussi simple et rassurant. 

Du lundi au dimanche, de 8h à 20h, Anton gère d’une main de maître les réservations et les pannes éventuelles des clients sur la route. Joseph s’occupe de l’entretien des tuk-tuk et Issin sera votre moniteur. C’est avec lui que vous prendrez votre première et unique leçon de conduite avant de partir sur les routes. Car oui, il va falloir apprendre à conduire à la sri lankaise !

– Notre bilan après 2 mois de road-trip en tuk-tuk


Le bilan est sans appel : C’EST UNE EXPÉRIENCE À VIVRE !

Est-ce que c’est facile à conduire ?

Oui ! En 2h de temps vous saurez maîtriser l’engin : Passer les vitesses, tourner, vous garer, éviter les obstacles, conduire en ville et gérer la conduite à gauche.
On s’habitue à tout, même au tuk-tuk ! À la fin des deux mois de location, j’ai bien cru qu’on ne saurait plus conduire autre chose.

Est-ce que c’est fatiguant ?

Si vous conduisez plus de 2h alors oui, c’est fatiguant. Conduire un tuk tuk demande de la concentration et de la vigilance. La conduite sri lankaise ne ressemble en rien avec notre conduite ! En tant que tuk-tuk vous êtes en bas de l’échelle alimentaire ; il y a les bus, les camions, les voitures puis les tuk-tuk. Prudence !

Est-ce qu’on s’est fait arrêter par la police ?

Oui ! Dès nos premiers kilomètres… On s’est fait arrêter parce qu’on roulait au dessus de la limitation de vitesse autorisée – 40km/h pour les tuk-tuk. Ça se dépasse vite !
Les contrôles sont assez fréquent au Sri Lanka et il sera compliqué de négocier votre amende avec le policier. Mais rien est impossible, présentez les papiers du véhicule et faîtes preuve de patience et de beaucoup de gentillesse ! (Amende pour excès de vitesse = 3000 roupies soit 15€)



Nous arrivons à la fin de cet article qui j’espère, vous aura donné l’envie de louer votre propre tuk-tuk !
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire, on se fera une joie de vous répondre ! Enfin et pour compléter cet article sur le Sri Lanka, allez jeter un oeil à notre itinéraire 😉

8 Comments

Laisser un commentaire