8 CHOSES QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT FAIRE EN TOSCANE

Par Camille Hubert
Que faire en Toscane ?

Ah la Toscane ! Rien qu’en l’écrivant, des images de cartes postales me viennent en tête ; ses collines flamboyantes parsemée de cyprès, ses villages haut perchés qui, en quelques secondes, vous ramènent des siècles en arrière, la Toscane et ses bassins d’eaux chaudes privatisés au seins d’une nature encore intacte, et puis ses villes, comme Sienne, Florence ou Pise, au patrimoine artistique et historique exceptionnel. Mais la Toscane est bien plus qu’une carte postale. Elle est un art de vivre à part entière, un voyage dans le temps en toute quiétude . Nous qui ne la connaissions pas, la Toscane nous a touchés. Dans cet article, on vous livre notre itinéraire, nos coups de coeur, 8 choses que vous devez absolument faire en Toscane pour la découvrir pleinement et à votre tour, ne pas en revenir indemne.

NOTRE ITINÉRAIRE EN TOSCANE !


1 – MARCHER DANS LES RUELLES DE LA CITÉ MÉDIÉVALE SAN GIMIGNANO

San Gimignagno (en vrai, c’est facile à prononcer) nous a surpris. Inquiets du tourisme que la cité ramène chaque année, on a longuement hésité à y aller. Et puis, deux conseils et trois suggestions plus tard, on se trouvait aux portes du village.

Peut-être le village la plus pittoresque de Toscane, San Gimignano a gardé son architecture du XIII ème siècle. Ici, on s’imagine très facilement comment était la vie à l’époque du Moyen-Âge. La ville est entourée de remparts, les ruelles ont gardé leur tracé urbain original et 13 tours encore intactes (75 à l’époque) viennent occuper le ciel. Ce sont d’ailleurs ces tours médiévales qui font la renommée de San Gimignano aujourd’hui (et on comprend pourquoi !).

Pour la petite histoire, les tours de San Gimignano n’étaient pas uniquement signe de richesses, elles démontraient aussi le pouvoir des familles de l’époque. Plus la tour était grande, plus les propriétaires asseyaient leur puissance.

Notre conseil ?

Allez-y tôt le matin pour éviter la foule (et la chaleur si vous y allez en plein été !) et pourquoi pas un jeudi pour profiter du marché local à San Gimignagno !


2 – PASSER UN APRÈS-MIDI À SIENNE (OU PLUS !)

Je vais être honnête avec vous, dans cet article, je ne comptais pas vous parler de « grandes » villes. D’ailleurs, vous remarquerez rapidement qu’aucun paragraphe n’est dédié à Florence ou à Pise, les deux villes les plus importantes de la Toscane. Mais, nous ne pouvions pas ne pas vous parler de Sienne (pas facile à écrire cette phrase).

Sienne est le genre de ville qu’on adore et que, j’en suis sûre vous adorerez si vous visiter la Toscane. Elle est une extraordinaire ville médiévale, pleine de vie, d’histoire, culturellement et artistiquement riche. Une ville où il se passe toujours quelque chose.

© Voyagetips.comPoint de vue de la Fortezza Medicea, Sienne


QUE FAIRE À SIENNE ?

  • Pour être sur de ne rien louper, rendez-vous d’abord à la Piazza del Duomo. Un repère incontournable lors de votre passage à Sienne puisqu’il regroupe de nombreux points culturels tels que la cathédrale de Sienne (magnifique), le baptistère, la crypte, le musée dell’Opera, le panorama du Facciatone ou encore le complexe muséal Santa Maria della Scala. De quoi vous occuper quelques heures si vous avez le coeur à la visite !
  • Après cela, diriger vous vers la Piazza del Campo. Elle est la place centrale de Sienne ; vous ne pouvez pas la louper, elle est en forme de coquillage. Je me rappelle qu’en la voyant pour la première fois, il y a eu un « ah ouais, quand même !« . Nous sommes arrivés au coucher du soleil et la Torro del Mangia était à peine éclairée par les dernières lumières. Une vue aussi magique que magnifique. Accolé à la tour de Mangia, le Palazzo Publicco. Il est, depuis le Moyen-Âge, le siège du gouvernement de la ville, aujourd’hui celui de la municipalité.

Notre petit conseil ?

La Piazza del Campo est bordé de cafés, de bars et de restaurants : n’y aller pas, les prix sont triplés ! Et oui, qui dit lieu touristique dit Spritz à 8€ (3€ en moyenne). Vous trouverez tout aussi bon et tout aussi charmant quelques ruelles plus loin ou en vous éloignant.
De manière générale, la vie dans les bars et les restaurants en Italie est très accessible.

💡 Vous le saviez ?
Coutume moyenâgeuse, Sienne abrite deux fois chaque année un des événements les plus attendu des siennois : le Palio. Le Palio de Sienne est une course de chevaux organisée sur la Piazza del Campo où chaque cavalier représente l’un des 17 contrade (« quartier ») de la ville. Chaque quartier a son blason, son hymne, son animal totem bref son identité. Oui, comme à Poudlard.
Si l’évènement vous intéresse, il a lieu chaque année tous les 2 juillet et 16 août. Une grande parade précède la course qui attire des spectateurs du monde entier.


3 – PRENDRE LA ROUTE DES CRÊTES (CRETE SENESI)

Si vous vous êtes baladés sur ce blog, vous le savez sûrement : nous sommes amoureux des belles routes. Et, cette route des Crêtes, (que vous devez absolument faire si vous allez en Toscane !), est certainement la plus belle de la région. Elle vous emmène dans la Toscane magique comme j’aime l’appeler ; paysages arides parsemés de cyprès, collines ondulées tantôt jaune, tantôt verte, oliviers et champs de vigne.

Notre conseil ?

Allez-y à l’heure où le soleil se couche, à l’heure où les lumières sont douces et subliment les paysages.

POUR Y ALLER !

route des crêtes

Depuis Arbia, prenez la SS438 jusqu’à Asciano. Puis, la SP451 jusqu’à Monte Oliveto Maggiore. Comptez une petite heure pour bien en profiter, surtout si vous prenez de photos !


Bonne route !


4 – SE PERDRE DANS LA VALLÉE DU VAL D’ORCIA

Et puisqu’on est lancés dans les belles routes, en voici d’autres que vous devez faire pendant votre voyage en Toscane : les routes de la Vallée du Val d’Orcia, dans la province de Sienne.

Le Val d’Orcia, tout comme la route des Crêtes, vous offre un décor typiquement toscan. Les routes entre cyprès, oliviers, vignes et maisons toscanes sont une merveille naturelle. Les paysages qui défilent sont doux et donnent rapidement l’impression de s’être perdu dans une peinture. Et ce n’est pas pour rien ! Car la Toscane aurait joué un rôle majeur dans l’apparition de la Renaissance (pour rappel, la Renaissance vient rompre avec le Moyen-âge est met désormais en lumière les arts, la littérature et l’humanisme).

La vallée du Val d'Orcia


Sur la route, on se sait parfois plus où regarder, alors pour vous aider :

  • Ne loupez pas la jolie villa aux deux allées de cyprès droit comme des i !

Si vous ne la trouvez pas tout suite, voici ses coordonnées GPS : 43. 021823, 11. 636757. Sachez qu’elle n’est pas l’unique représentation des habitations typiques du coin, alors ouvrez l’oeil !

Villa typique de la Toscane, point GPS : 43. 021823, 11. 636757
  • Arrêtez vous à Pienza.

À l’époque une simple bourgade du Moyen-Âge, le pape Pie II confie à l’architecte Bernardo Rossellino un vaste chantier : il veut faire de Pienza une ville modèle de cité idéale de la Renaissance. Pari réussit, la ville révèle désormais un beau mélange des deux périodes où les perspectives géométriques et les impressionnantes volumétries de la Cathédrale et du palais Piccolomini sont une preuve du génie architectural de l’époque.

Bref, Pienza vaut le détour. L’occasion aussi de manger un morceau ou de boire un coup (le pecorino et le fromage de brebis sont les spécialités du village !)

  • Dégourdissez-voues les jambes !: il y a une magnifique balade à faire autour des cyprès, l’occasion de prendre une belle photo de cyprès qui se tiennent en cercle – Casaltina (GPS : 43.062629, 11. 558836)
  • Si vous êtes des fans inconditionnels du film Gladiator, il y a, à San Quirico d’Orcia, sa maison ! Si ça vous intéresse, rendez-vous à la Genna Borborini Maria Eva (adresse : 49 Localita’ Villa Poggiomanzuoli, San Quirico D’orcia, Si 53027, Italie). De manière générale, la Vallée du Val d’Orcia vous transportera dans la Toscane qu’on a souvent vu dans les films ou en peinture.


5 – PLONGER DANS LES SOURCES CHAUDES DE BAGNO DI SAN FILIPPO

À environ 1h de Sienne et 30 minutes de Pienza, les sources chaudes de Bagno di San Filippo sont peut-être le coup de coeur de notre road-trip en Toscane.

Depuis l’Antiquité, la région est connue pour ses eaux thermales qui, au fil du temps, ont créé de spectaculaires formations calcaires, des cascades et de nombreux bains thermaux où vous plonger (le soufre est très bon pour la peau !). Étant un lieu encore peu connu, les sources de Bagno di San Filippo ont conservé toute leur magie. Ici, on se sent privilégié de pouvoir profiter de ce petit paradis en pleine nature, caché au coeur d’une forêt luxuriante.

L’accès au source est gratuit. Pour rejoindre les sources rien de plus simple : suivez les panneaux, garez vous au parking (il y a de la place pour se garer, que vous soyez en voiture, en van ou en camping-car) puis, suivez le sentier balisé « Balena Bianca » qui se trouve dans le village. Balena Bianca ? Traduisez Baleine Blanche (oui je sais, c’était facile). Elle est la reine des thermes de San Filippo, la plus imposante, elle ressemble à une baleine. Si vous doutez encore de la direction, suivez l’odeur du soufre !

Ah oui, petit info (non négligeable) : plus vous vous baignerez haut, plus les bassins seront chauds (le plus haut est à plus de 40 degrés).

Notre conseil ?

Allez-y à la bonne période, de avril à août (autrement les bassins sont quasi tous vides !), hors week-end, tôt le matin ou tard le soir pour éviter la foule et profiter des douces lumières.

J’ai un truc à vous dire ! 👀
Si vous lisez ces lignes, j’aimerais profiter de votre attention pour vous dire ceci : les sources chaude de Bagno Di San Filippo restent un lieu peu connu, très local qui a gardé son aspect d’origine. Alors si vous y allez, préservez l’endroit. Préservez-le des déchets, du bruit et respectez les règles indiquées (comme ne pas grimper sur les rochers).
Si nos différents voyages nous ont bien appris quelque chose, c’est que le tourisme n’a pas que des conséquences positives, notamment sur l’environnement. Alors à nous voyageurs de faire en sorte de prendre soin des lieux que nous explorons.


6 – VISITER LE VILLAGE DE PITIGLIANO

Dans cette 5ème chose que vous devez absolument faire si vous allez en Toscane, il y a Pitigliano. Pitigliano c’est une belle surprise. C’est presque par hasard que nous sommes tombés dessus. Au loin, le spectacle était remarquable. Alors que le soleil se couchait, on apercevait les toits de hautes maisons médiévales accrochés à une falaise.


Creusé dans la roche volcanique, le bourg médiéval de Pitigliano se trouve à 300 mètres au-dessus de la plaine. Comme de nombreux villages de la Toscane, Pitigliano renferme entre ses murs plusieurs époques : nécropoles étrusques, ruines romaines, maisons médiévales, églises baroques et vestige du ghetto juif.

Il y avait en effet, à Pitigliano, une importante communauté juive. Elle s’est installée pour fuir les États du pape après les édits de 1555 (Paix d’Augsbourg) qui met en place de sévères règles de séparation ailleurs en Italie. La communauté s’est développée pendant plus de quatre siècles avant de disparaître petit à petit. Tellement, que Pitigliano avait même été renommé « la petite Jérusalem ». Il reste dans l’ancien quartier juif, au pied du château Orsini, une vieille synagogue du XVIe siècle. (Si cette histoire vous intéresse, vous en saurez plus juste ici).

Lors de votre visite à Pitigliano, n’oubliez pas également de passer par : la Piazza Cavour pour admirer les arches de l’aqueduc qui datent du XVIe siècle, le grand Palais de l’Orsini (les Orsini étaient les seigneurs médiévaux de la ville), la Cathédrale de Pitigliano et l’Église de Santa Maria.


7 – SE BAIGNER À SATURNIA

Oui, les sources chaudes on en rêvait depuis longtemps. Alors quelques jours après notre semaine à Bagno di San Filipo, on a pris la route de Saturnia, le plus ancien village d’Italie célèbre pour ces eaux thermales ancestrales (qui, soyons franc, sont extraordinaires).

Saturnia né d’une légende. Selon le mythe antique, le dieu Saturne, père de Jupiter se mit un jour en colère contre les hommes, toujours prêts à se battre entre eux, et créa les Terme di Saturnia. Ainsi, tous ceux qui s’y baignaient devenaient doux et dociles. Pratique. Je ne sais pas si c’est vrai mais ce qui est sûr, c’est que ces bains de soufre en plein air datent d’au moins la Rome Antique.

En parlant de soufre, il est connu pour ses nombreux bienfaits et notamment celui de soulager les infections. Tellement, qu’ici on vient du monde entier pour se baigner. Et comment ne pas les comprendre ? Eaux d’un bleu laiteux, gratuites, à 38,5°C, aux propriétés thérapeutiques, le tout, dans un cadre naturel exceptionnel. Dans un style différent des thermes de Bagno Di San Filipo, les thermes de Saturnia nous ont émerveillés. Un bain à la fraîche dont on se souviendra longtemps.

Notre conseil (et quel conseil !) ?

ALLEZ-Y TÔT. ALLEZ-Y TÔT TÔT TÔT. C’est la première fois que pendant un lever de soleil en Toscane, nous avons vu du monde. À 6h30/7h, nous n’étions déjà plus les seuls. Et se baigner quand il n’y a personne, c’est… magique. Et puis, vous pourrez profiter des belles lumières matinales !


8 – TRAVERSER LE PONT DE BAGNOREGIO POUR DÉCOUVRIR CIVITA

Nous arrivons à la fin de cet article. À la question « que faire en Toscane ? », j’ai une dernière réponse pour vous : traverser le pont pour rejoindre la Civita Di Bagnoregio.

Vous reconnaîtrez Civita di Bagnoregio entre mille. Fondé il y a plus de 2 500 ans, le village est perché au sommet d’un piton rocheux. Il est le plus haut d’Italie. Si anciennement on accédait au village de Civita par cinq portes, aujourd’hui il faut emprunter un immense pont pour visiter Civita. Impressionnant.

Coût de la traversée ? 5€. Mais, en y allant tôt et tard dans la journée, personne ne nous a rien demandé !

Visiter Civita di Bagnoregio Toscane Italie

Civita di Bagnoregio est en fait deux villages : Civita et Bagnoregio, relié par ce gigantesque pont. Civita était autrefois la plus grande des deux cités. Aujourd’hui, la tendance s’est inversée et Civita compte désormais moins de 6 résidents à l’année (en hiver, plus de 100 l’été) entre ses murs bien déterminés à préserver et à animer leur village. Oui, il y a de la vie la haut !

Civita est une charmante ville médiévale qui en a gardé toute l’apparence (être perchée tout là-haut sur sa colline aura au moins eu l’avantage de la préserver des innovations modernes !). Baladez-vous au hasard dans les ruelles, c’est ce qu’il y a de mieux à faire !

💡 Vous le saviez ?
Mais être perché à plus de 480 mètre de haut à flanc de falaise a un prix. On appelle aussi la cité « il paese che muore ou la città che muore », traduisait « la ville qui est en train de mourir ». Le terrain sur lequel elle est perchée est friable et plus les années passent, plus la taille du village diminue. Dans quelques années, la cité aura peut-être disparue si d’ici là, nous n’avons pas trouvé de solutions viables.


COMMENT VISITER LA TOSCANE EN ITALIE ?

  • Sans crier gare, j’ajoute une ligne à cet article. Si vous hésitiez encore à la façon dont vous alliez visiter la Toscane, la réponse pour nous est toute trouvée : soyez véhiculé ! Peu importe que vous soyez en voiture, en camping-car, en van, en fourgon ou à vélo, être autonome c’est être libre de voyager et créer son itinéraire à sa guise.

    Les services de location de voiture se trouvent en générale aux aéroports (Pise et Florence).
  • Une dizaine de jours pour visiter la Toscane me semble idéal, surtout si vous ajoutez la côte méditerranéenne, Pise et Florence à votre itinéraire !


OÙ DORMIR ?

  • Selon vos envies, je vous conseille d’aller chercher sur des plateformes comme Booking ou Airbnb, elles sont très efficaces pour chercher vite et bien !
    Petit conseil : essayer d’appeler votre hôtel sans passer par booking, vous éviterez une commission de 15% et eux aussi ! Idem sur Airbnb, pensez à discuter et à négocier avec votre futur hôte en privé.
  • Si vous voyagez à bord de votre véhicule aménagé (camping-car, van ou fourgon), l’application Park4night est plus que fiable en Toscane.


QUEL BUDGET POUR UN SÉJOUR EN TOSCANE ?

Il est très compliqué pour nous de vous communiquer notre budget « Toscane ». Nous voyageons et vivons plus de 2 ans à bord Léon, notre vieux (et beau !) camping-car. Nos dépenses sont forcément réduites puisque nous avons en permanence accès à un véhicule et à une cuisine.

Mais, voici de quoi vous faire une idée du coût de la vie sur place :

  • Prix de l’essence en 2021 : de 1,32 à 1,40€ pour un véhicule Diesel (oui, ça n’est pas donné !)
  • Prix d’une bière : en moyenne 5€ la pinte !
  • Prix d’un verre de vin blanc : en moyenne 3,5€
  • Prix d’un Spritz, soit le rite de passage obligatoire en Italie : en moyenne 3,5€
  • Prix d’une pizza : en moyenne 7€ (au restaurant)
  • Prix d’un plat de pâtes : entre 8 et 10€ (au restaurant)
    De manière générale, la consommation dans les bars et les restaurants est très accessible en Italie (c’est bien moins cher qu’en France contrairement à un ravitaillement dans un super marché italien par exemple !)
  • Prix des parkings : on a toujours trouvé de quoi se garer gratuitement grâce à l’application Park4night (à télécharger obligatoirement sur votre téléphone, elle est très utile, même en voiture !)
  • Prix des visites : la Toscane a l’avantage d’être un musée à ciel ouvert, nous n’avons payé aucune activité pendant notre séjour, 0€.

J’ai peut-être oublié quelques paramètres… Si c’est le cas, vos commentaires m’aideront à préciser cette liste !


__________

Nous arrivons à la fin de cet article qui, je l’espère saura vous accompagner dans votre voyage en Italie. Peut-être l’avez-vous remarquer mais cet article est écrit dans un ordre logique, une idée d’itinéraire pour vous qui nous lisez. La Toscane fut une révélation pour nous, un coup de coeur. J’espère qu’elle vous ravira et vous touchera tout autant ! Si vous avez des questions ou besoin de peaufiner votre itinéraire, ça se passe juste en bas 👇🏼

***

Vous êtes sur Pinterest ? Pensez à épingler cet article !

0 Commentaire
3

Vous aimerez aussi !

Laisser un commentaire